Categories:

Vous retrouverez ci dessous la vidéo résumé de cette journée ainsi que 13 vidéos interview

Liège, la cité ardente, ne l’a pas été moins par le feu des Gilets Jaunes ce jour !
Ce 6 novembre 2021 à midi, les Gilets Jaunes y ont occupé le Rond-point St-Léonard !
Et de quelle manière… Ce mélange festif de révolte et de fraternité que tous maintenant leur
connaissent…
Ils y sont restés pour dialoguer avec les participants à la manif anti-pass qui démarrait ensuite au même endroit, ont accepté d’en assurer la tête de cortège avec ce mélange de vivacité, d’assurance et ce besoin farouche de dignité qu’on leur connaît. Ils ont ensuite organisé puis participé à l’assemblée citoyenne sur l’esplanade St-Léonard qui a, entre autres, débouché sur la mise sur pied d’une présence bloquante assurée par eux dans la soirée devant la raffinerie Exxon de Sclessin avant qu’un vilain huissier (mais en connaissez-vous des beaux?) ne veuille mettre fin à cette belle journée jaune.
Rappelons que ce feu des Gilets Jaunes n’a d’autre but que de réchauffer l’humanité, et ceci avec plus de nécessité encore en ces temps revenus d’autoritarisme glaçant…
Les klaxons de soutien tonitruants et ininterrompus de notre dernier rd-pt à Charleroi avaient
apparemment été entendus jusqu’à Liège, qui a donc pris le relais. Sans même avoir le temps de leur donner aucun tract parfois, bus, voitures, camions nous ont adressé tous leur bruyante et ô combien chaleureuse empathie… c’est qu’ils savent qui nous sommes ! Pas besoin de faire les présentations, pas besoin de longs discours pour expliquer aux gens qui sont les Gilets Jaunes. Il paraît qu’on est des pas
beaux, mais le temps passe et sur les ronds-points je n’arrive pas à croiser des automobilistes qui nous font la gueule ! Que de soutiens… et il ne faudrait pas croire qu’on ne nous aime que quand l’essence augmente de trente pourcents… la démocratie, la justice et la liberté que nous allons chercher n’ont rien à voir avec le prix de l’essence, et les gens de toute évidence connaissent l’étendue de la bienveillance de l’éventail jaune qui va de la révolte contre le frigo vide à la révolte contre la démocratie vide.
Par contre, il n’y a pas marqué couillon ici : on n’achète pas la liberté avec un klaxon, on ne conquiert pas la démocratie en faisant un sourire complice à 50 gilets jaunes… On obtient tout ça plutôt en descendant de sa caisse, en venant faire peuple, et à des milliers on vient conquérir avec force, bienveillance, nombre, détermination et efficacité ce qu’il faut là où il faut, comme l’Histoire nous y invite, c’est clair… ou je dois rajouter du jaune ?
Et vous, si vous creviez de faim, vous préféreriez quelqu’un qui vous donne à manger ou quelqu’un qui vous sourie ? Moi pareil.
En vrac, pour info, la police était présente en nombre mais a été par contre discrète et tolérante. Des gens qu’on a peu vu pensent que ce serait parce que nous, GJ, on serait devenus comme mous du genou… euh… entre nous, s’il y a des mous du genou dans les onze millions de Belges, sans doute, mais je ne crois pas moi qu’il faille penser en premier aux Gilets Jaunes, pour les connaître un peu, mais ce n’est que mon avis. Pour rappel, je me souviens qu’on faisait parfois strictement la même chose il y a deux ou trois ans
et que maintenant les matraques, les colsons, les gav, les nasses, les amendes se sont espacées, même si ce n’est pas une science exacte et qu’il en demeure. Je crois moi à l’inverse que nous sommes les mêmes qu’il y a trois ans, que comme on ne lâche rien et bien, malgré l’adversité, on n’a effectivement rien lâché, quand les médias parlaient de nous nous étions vivants quand ils ont cessé de parler de nous on en conclurait que nous étions morts ?… Mêmes causes mêmes effets : on a continué de dire la même chose sans relâche (qui voit une raison, une seule, qu’on aurait eue de changer de discours ?). Nous sommes de simples citoyens déterminés à aller conquérir nos droits et une démocratie, et fiers d’être ça, qui constatons des anomalies structurelles qui nous sont préjudiciables en tant que peuple et nous avons
décidé de ne pas nous laisser faire et de les renverser… Nous n’avons pas changé. Par contre avec le temps le regard des gens, lui, et cela jusqu’aux policiers, a changé ! Et qu’on apprécie ce fait ou pas, c’est une victoire : la merde médiatique qu’on a balancé sur nous, par tombereaux, a glissé sur les gilets jaunes,
n’a pas réussi à nous maculer malgré les tonnes de mépris et d’envie de nous nuire de ceux qui nous les jetaient dessus… et, résultat inverse : nous en ressortons grandis, regardez comme nous avons un regain… les gilets jaunes sont des putains d’armes mais aussi d’armures, décidément ! Les Gilets Jaunes seront dans les livres d’Histoire aussi parce que notre force historique percole et nos cris intouchables résonnent dans la tête de tout être humain, y compris de plus en plus parmi ceux qui ont fait ce choix bien
étrange, avouez, et à l’occasion suspect, d’être flic.
Pas mal pour les cons que nous sommes, hein ! Pas mal pour des mous du genou… : nous avons notre honneur intact et notre dignité retrouvée. Et c’est munis de ces deux forces, indispensables pour cela, que nous allons maintenant conquérir tout ce qui nous manque.
Le marathon, nous allons le gagner, simplement on n’en est qu’au début alors vous ne le savez pas encore !
Autre mention pour les pompiers : le hasard du parcours nous a fait passer devant une caserne et notre foule s’est arrêtée pour les applaudir de telle façon qu’on y voyait un remerciement éternel et même une révérence, en échange de quoi… ils nous ont descendus les volets au nez et basta. C’est noté.
Un Gilet Jaune allemand était présent, a réalisé un reportage, des interviews et a emporté notre respect pour la conviction inébranlable de Gilet Jaune dont il fait preuve, et cela dans un pays qui n’en connaît pas tant. Bravo à lui.
Tiens, tant qu’on cause… Les Gilets Jaunes recrutent ! Il n’y a pas d’examen d’entrée, pas de sorteur, pas de carte de membre, il ne faut pas être coopté, il ne faut demander la permission à personne… figurez-vous qu’un gilet jaune n’est même pas indispensable puisque nos gilets sont en réalité plus dans les cœurs que sur les épaules. Venez ! La démocratie ne tombera pas dans les bras de vos enfants toute seule, vous devrez aller la chercher ! Et qui mieux que les Gilets jaunes ?
Alors… « Ne nous regardez pas », ne nous lisez pas, ne pensez pas du bien de nous aux ronds-points, ne klaxonnez plus, rejoignez-nous ! A n’en pas douter, et plus encore en ces temps à nouveau obscurs, c’est sans doute bien plus important que vous ne croyez…
Bises,
B-J

Résumé du rond-point et de la manifestation

Interview 1

Interview 2

Interview 3

Interview 4

Interview 5

Interview 6

Interview 7

Interview 8

Interview 9

Interview 10

Interview 11

Interview 12

Interview 13

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous

Adresse
1420 Braine l’Alleud

Heures d’ouverture
Du lundi au dimanche : 24h sur 24h

À propos de ce site

Nous œuvrons pour une véritable démocratie

©Docmocrazy.be