Categories:

Phrase énigmatique de la première version du film Dune dans les années 80.

Car il s’agit bien de s’éveiller du rêve de la séparation, de la dualité.

Des milliers d’années que ça dure, toujours trouver un « coupable » extérieur au malheur d’un peuple ou du monde, désigner le coupable, haranguer par des discours de peurs, de haine une foule pour qu’elle s’en prenne aux coupables et éventuellement les éliminer.

Pauvre, pauvre humanité, un certain Jésus Christ a déclaré un jour « Père Pardonne leur (cette insconscience spirituelle sous entendu) car ils ne savent pas ce qu’ils font »

Plus récemment Albert Einstein nous donne également deux pistes de réflexion pour sortir de ces jeux de désignation d’un « coupable à nos malheurs », ce qui est pleinement du triangle dramatique :

« Nous ne pouvons pas résoudre nos problèmes avec la même pensée que nous avions quand nous les avons créés. »

« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »

La première piste nous renvoie à l’inutilité de penser que l’on va résoudre le problème en éliminant la « source présumée » issues de nos pensées qui ont créé le problème.

La deuxième nous renvoie à la folie de l’humanité de s’enteter à toujours réagir de la même manière.

Tout récemment, l’actualité nous renvoie à la discrimination (mais que fait le réseau égalité des chances ?) entre Vaxx et non-Vaxx.
Plusieurs personnalités ont eu des discours d’une inconscience psychologique, émotionnelle et spirituelle totale en déclarant publiquement des phrases du genre : « il faudrait mettre tous les non-vaxx en prison »

Le dormeur doit se réveiller…

A-t-on supprimé l’esprit du nazisme et de l’extrême droite en battant l’Allemagne pendant la secondaire mondiale ?

Non, au contraire on l’a renforcé, et un esprit totalitariste anime bien nos gouvernements qui ont et laissent se dire des discours aussi pauvre de bienveillance et d’humanité.

L’histoire de l’humanité nous montre que la guerre, la haine, la peur de l’autre ne mène qu’à la souffrance et que cela ne résout rien du tout.

De mon point de vue, quand j’entends un discours tels que ces personnalités le donnent, je suis conscient que ces personnes sont totalement inconscientes de qui elles sont et de qui est l’autre.
Elles voient les autres comme une menace, séparé d’eux-mêmes, ils vivent en dualité.
La dualité est issu du système de croyances transmis de génération en génération.

Le dormeur doit se réveiller…

Quand j’entends ces personnes, je me dis qu’elles ont peur, peur de l’autre parce que peur de leurs propres ombres.
Elles ne veulent pas voir la réflexion du miroir que renvoie l’autre. Elles sont sans doute complètement en culpabilité et honte par rapport à un ou plusieurs épisodes de leur vie. Incapable d’amour envers elle-même, car en plein jugements sur elles-mêmes par rapport à ces hontes et culpabilités, et tombent dans la projection sur l’autre. Elles ne voient en l’autre que ce qui les terrorise de regarder en elles-mêmes. Elles ne veulent pas se regarder telles qu’elles sont, plus occupées à vouloir modeler leurs personnalités pour correspondre aux diktats de cette société déshumanisée, et apparaitre comme un « bon citoyen », perdu dans les méandres de la folie du mental humain à correspondre à une image d’une société financière, croyant que cette société vise le bien-être humain.

L’humain a perdu sa connexion sacrée avec lui-même donc avec ses frères et soeurs, et forcément avec la nature.

André Malraux aurait déclaré « le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas »
Car là réside la sortie de cette folie créé par l’endoctrinent aux croyances limitantes de notre société.
Prendre conscience de toute la dimension spirituelle de l’être humain, et je parle bien de spiritualité, pas de religions avec des préceptes de bien et mal, qui sont encore issus de la dualité et d’un Dieu qui serait extérieur à nous-même.
Sortir du jugement de soi et de l’autre pour entrer dans la dimension du cœur, d’être simplement un être humain qui tente d’avancer sur le chemin de la Vie, de l’Amour.

Le dormeur doit se réveiller…

Réflechissons en regardant les situations où l’on désigne un « coupable » mettant en danger la soi-disant sécurité de tous…
Jamais supprimer un « coupable » n’a empêché le problème de réapparaitre ou un autre problème « coupable » de mettre en danger la sécurité d’apparaitre.
Jouer au triangle dramatique est un jeu ancestral à bannir pour passer au stade d’une humanité spirituelle, connectée, ayant compris que l’autre est tout aussi « divin » que soi-même. Que nous sommes tous interconnectés sur un plan subtil, invisible, tous intereliés les uns aux autres.
Que ce que l’on se fait à soi-même et à l’autre influe sur tout l’ensemble de l’humanité, de la façon dont nous nous traitons, nous traitons les autres. Qu’accuser les autres de notre malheur, c’est d’attendre un sauveur qui viendrait nous aimer plus que nous nous aimons nous-mêmes, nous ne prenons pas la responsabilité de notre vie, de notre bonheur si nous laissons les autres nous dire ce qui est bon ou mauvais pour nous, ce que l’on peut faire ou ne pas faire.

Nous devenons une coquille vide, un automate conditionné à un système, nous faisons preuve d’un total non-amour envers nous-même lorsque nous laissons un pouvoir extérieur à nous-même décider de notre façon d’être et de vivre en société.

Le dormeur doit se réveiller…

Se réveiller à l’amour de soi-même, en retrouvant ou en trouvant cette spiritualité chère à Malraux qui devait être pour ce 21ème siècle.
Apprendre à s’aimer, en ayant pleine confiance qu’en chacun de nous se trouve un GPS personnel, un système de guidance infaillible pour nous conduire vers la meilleure version de nous-mêmes.
Que chacun sur Terre est venu ici pour réaliser « sa légende personnelle ». Qu’un chemin d’amour et de respect de soi-même conduit au respect naturel et spirituel de l’autre.
Alors pour retrouver ce chemin vers soi, coupez toutes vos « distractions médiatiques » dont vous êtes si friands, ne faites plus confiances à aucunes sources extérieures, cela fait de vous une marionnette émotionnelle, et en ces temps on manipule par les peurs.

Apprenez à vous faire confiance, vérifiez si ce qu’on vous dit résonne en vous ou pas.
Les canadiens ont un truc simple pour apprendre à faire confiance à son GPS, son intuition, ses ressentis etc. Ils disent : ‘est-ce que ça te fait ou à l’intérieur, est-ce que cela te donne un sentiment d’ouverture, de bien-être ou au contraire un sentiment de fermeture, de mal-être.
Alors en écoutant les nouvelles sur les médias, ça vous fait quoi ?
Si ça fait de plus en plus, que vous avez peur, que vous vous sentez de plus en plus insécurisé, faites preuve du plus grand geste d’amour envers vous : Coupez toutes ses sources et cherchez des à vous faire plaisir de manière simple et de chercher comment être de plus en plus en harmonie avec vous-mêmes, prenez les décisions qui sont en accord avec votre coeur, non avec les peurs sans cesse diffusée par des médias en manque total d’humanité et de bienveillance envers l’être humain.

(Fred Le Borain Quantique)

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous

Adresse
1420 Braine l’Alleud

Heures d’ouverture
Du lundi au dimanche : 24h sur 24h

À propos de ce site

Nous œuvrons pour une véritable démocratie

©Docmocrazy.be